La puissance du web sémantique au niveau de la SERP et l’évolution du Knowledge Graph

Google a mis en place en 2012 l’outil KG pour le SERP ; ainsi par ce moyen, le moteur de recherche améliore l’expérience utilisateur en apportant à ses requêtes une amplitude d’informations sans devoir cliquer d’autres URL. L’enjeu pour tous les professionnels est de pouvoir piloter le contenu du Knowledge Graph à leur avantage.


Comment profiter de cette avancée du géant Google pour donner à son site web toutes les chances d’apparaître dans le podium de la SERP ?    

Le Knowledge graph en quelques mots…

Le KG est un outil de la SERP ayant la capacité d’améliorer la compréhension de la recherche de l’internaute avec des interactions entre des faits, des lieux ou entre des personnes.

Le KG est de ce fait une base de connaissances importante afin  de compiler les résultats de recherche en partant des informations de sources diverses : la base de données de la CIA – ou World Factbook – Wikipédia et aussi Freebase.

Ainsi l’outil fournit une multitude de données dans le champ sémantique de la recherche formulée, une information enrichie.

Le Knowledge repousse sans cesse les limites de l’« intelligence artificielle », ceci en anticipant et en apportant progrès à la compréhension des interactions entre les mots et les entités du réel.

Aujourd’hui grâce aux évolutions apportées par le KG, la problématique qui se pose concerne l’optimisation de faire apparaître la meilleure information dans le Graph de la SERP.

La mutation d’un moteur de recherche mute en algorithme réponse

Le monde de la SERP et en général de l’Internet constitue le théâtre d’un tournant décisif : Google passe d’un moteur de recherche « mute » en un moteur « réponse » !

Cela signifie que le KG est devenu l’assistant digital de chaque site web par ses réponses directes via l’Answer box. Le KG se définit comme une opportunité de faire rayonner sa marque ou mieux, donner de la visibilité à son entreprise, ses services. En d'autres termes, c'est un outil essentiel et à prendre en compte pour optimiser son SEO.

Comment piloter le contenu du Graph ?  

Plusieurs moyens peuvent conduire à se construire un Google Graph optimisé.

D’abord fournir le maximum de data sémantique pour nourrir le code source : les formats microdata JSON-LD et RDF et la syntaxe www.schema.org.

Se construire une autorité en démontrant à Google que le site web est une référence dans son domaine (expertise, domaines de compétences).

Autre point, l’inscription à Google My Business pour profiter du potentiel des recherches associées et locales.

Derniers points, faire figurer ses réseaux sociaux principaux au panneau du KG ou en publiant sur Google+.

 

 


pic-0-1392882233456

Inscrivez vous à notre lettre de diffusion

Inscrivez vous à notre lettre de diffusion

Nom:
Email: