Les métiers clés dans l'externalisation de votre création de contenus

Les stratégies d'Inbound Marketing nécessitent une création régulière de contenus éditoriaux de qualité. Garantir un contenu éditorial de qualité sur le long terme demande des ressources humaines et financières, ainsi qu'une constance que beaucoup d’entreprises ne souhaitent pas internaliser. Certains postes sont importants mais peuvent être assumé par une personne unique, il faut prévoir le découpage éditorial de la production de contenus.

1. La curation

création contenuNous avons coutume de dire qu'un bon référencement naturel est le fruit de contenus de qualité et de liens à forte autorité y conduisant. Un second facteur est la création de backlinks qui est lui-même très dépendant de la qualité des contenus : qui ferait un lien vers un contenu éditorial à faible trust flow?

D'où l'importance de la veille éditoriale et de la curation. C'est en effet la connaissance du secteur et de l'activité sur laquelle on écrit du contenu rédactionnel qui inspire de bons articles. Travail journalistique par essence, il s'agit de trouver un ensemble de sources et d'influenceurs, de les suivre et de digérer leur contenu durablement.

Loin de tout plagiat digital, la veille fournit des idées d'articles originales. La personne chargée de la veille a pour mission de créer des idées d'articles et des thématiques éditoriales. Nous suggérons une double veille : la vôtre en parallèle avec celle de notre responsable éditorial. Un rendez-vous régulier permet de confronter les deux et ainsi de préparer une expression pertinente sur le long terme.

2. Le rédacteur web?

création contenuLe rédacteur web est la plume armée de toute stratégie de contenus. A partir d'un brief, résultant du travail des veilleurs et mené dans le rendez-vous régulier mentionné, le rédacteur web en externalisation va mettre en forme les idées à véhiculer. Pas de recherche en profondeur ici, seulement quelques approfondissements.

Par contre, la qualité du français (grammaire, syntaxe et orthographe) est indispensable à un bon rédacteur. Le rédacteur web choisit également le ton (décalé, pédagogique, impertinent, etc.) Défini dans la ligne éditoriale, entre d'autres éléments, le ton est le style de la marque et il doit donc être cohérent avec son image.

3. Le gestionnaire de contenu

Avec votre veille éditoriale interne et celle de votre prestataire en externalisation offshore, vous définissez donc le squelette des contenus, sur laquelle le rédacteur web va travailler. Le content manager a pour rôle de les éditer et de les diffuser sur les supports digitaux de la marque. L'édition consiste à reformater du contenu pour l'adapter au support (réseau social ou blog).

Parfois le rédacteur web devra proposer différentes versions d'un même contenu, adaptées à plusieurs supports. Le content manager gérer les contenus obsolètes. Il a donc un rôle de mémoire des contenus produits, ce qui le qualifie pour proposer un maillage interne du site (liens entre articles d'un même site). Il doit donc avoir une bonne formation SEO : nos content manager sont certifiés Google.

Enfin, garant du planning éditorial, qu'il définira parfois avec vous, le content manager sera souvent une sorte de pilote Si cet article vous a plu je vous invite à contacter notre agence de marketing de contenu et à télécharger notre livre blanc sur le référencement naturel

 


pic-0-1392882233456

Inscrivez vous à notre lettre de diffusion

Inscrivez vous à notre lettre de diffusion

Nom:
Email: